9 JUILLET 2024

Accident sur la piste cyclable

Intervention auprès d’un enfant pour des blessures mineures lors d’une promenade à vélo.

Histoire

Chute à vélo

Un beau matin de printemps, Élodie, 12 ans, décide de faire une promenade en vélo sur la piste cyclable près de chez elle. Elle aime particulièrement cette piste cyclable qui serpente à travers un joli parc. Alors qu’elle roule à une vitesse modérée, sa roue heurte soudainement une roche. Son vélo dévie de sa trajectoire, ce qui la fait tomber. Étendue sur le sol, Élodie, un peu sonnée, prend quelques respirations profondes pour se calmer. Avant qu’elle ne puisse se lever, un passant s’approche d’elle. D’un ton rassurant, il lui dit que son nom est Thomas, qu’il est là pour l’aider et qu’il est secouriste.

Thomas commence par demander à Élodie si elle ressent des douleurs particulières. Elle mentionne qu’elle a mal aux genoux et aux coudes, mais qu’elle peut bouger ses membres sans trop de difficulté. Thomas inspecte rapidement ses blessures et constate qu’il ne s’agit principalement que d’égratignures. Il prend donc sa trousse de premiers soins dans son sac à dos pour les traiter. Avec des lingettes antiseptiques, il nettoie délicatement les égratignures, puis applique des pansements sur les zones touchées.

Élodie tombée de son vélo
Trousse de premiers soins

Grâce à l’aide professionnelle et bienveillante de Thomas, Élodie se sent de plus en plus rassurée. Elle le remercie et lui mentionne qu’avant son arrivée, elle tentait de se calmer, mais qu’elle se sentait tout de même un peu paniquée. Thomas lui répond qu’elle a bien fait de rester calme et qu’il est aussi très important de toujours vérifier qu’il n’y a pas de blessures graves avant de bouger.

Après avoir terminé les premiers soins, Thomas aide Élodie à se relever doucement. Comme le vélo d’Élodie est encore en bon état et qu’elle se sent apte à continuer d’elle-même, Thomas peut reprendre son chemin. Avant de la quitter, il lui conseille de prendre son temps pour se reposer un peu avant de repartir. Elle le remercie chaleureusement et, après quelques minutes de repos, elle reprend son chemin. 

De retour à la maison, elle raconte son aventure à ses parents. Ils expriment à Élodie qu’ils sont fiers de sa capacité à garder son calme et soulagés que Thomas lui soit venue en aide. Elle a appris une leçon précieuse : savoir réagir dans une telle situation et avoir une trousse de premiers soins peut faire toute la différence pour continuer à profiter de ses activités en toute sécurité.

En résumé

Après cette chute imprévue, Élodie a pu compter sur l’aide précieuse du secouriste Thomas, qui a su la rassurer et lui prodiguer les premiers soins. Grâce à son intervention, elle a pu reprendre confiance et retourner chez elle en toute sécurité. Cet incident nous rappelle l’importance de connaître et de suivre un cours de premiers secours bien défini pour intervenir efficacement en cas d’accident. Passons maintenant en revue le protocole spécifique mis en pratique par Thomas pour gérer cette situation de manière optimale.

Protocole d’intervention

Plaies superficielles

 

Dans cette section, nous passerons en revue les étapes clés d’un protocole d’intervention efficace en cas de plaies mineures. En comprenant ces étapes et en les mettant en pratique, nous pouvons être mieux préparés à réagir rapidement et correctement en cas d’incident similaire. Apprenons donc ensemble les gestes essentiels à poser pour fournir une assistance optimale.

 

1) ÉVALUER LA SITUATION

Demander si elle a des douleurs et si elle peut bouger ses membres.

Examiner les blessures visibles (coupures, égratignures, etc.).
 

2) TRAITER LES BLESSURES

Utiliser des lingettes antiseptiques pour nettoyer ou rincer à l’eau propre en l’absence d’antiseptique.

Couvrir les plaies avec des pansements stériles.

3) AIDER LA VICTIME À RÉCUPÉRER

Aider la victime à se relever doucement si elle ne présente pas de blessures graves.

L’encourager à prendre le repos nécessaire avant de repartir.

4) SURVEILLER LA VICTIME

Si requis, rester avec elle jusqu’à ce qu’elle se sente prête à repartir.

S’assurer qu’elle est apte à reprendre chemin d’elle-même.
 

Protocole d’intervention

Traumatisme à la tête

Bien que la chute d’Élodie se soit soldée par des éraflures mineures, il est essentiel de se rappeler que des accidents similaires peuvent entraîner des blessures beaucoup plus graves, comme des impacts crâniens. Ces types de blessures nécessitent une vigilance accrue et des mesures spécifiques pour assurer la sécurité de la victime. Pour mieux comprendre les précautions à prendre dans de telles situations, nous allons maintenant revoir les points clés concernant les impacts crâniens et l’immobilisation des victimes. Ces rappels sont essentiels pour savoir comment réagir de manière appropriée et sécuritaire en cas de blessures plus sérieuses.

Blessure à la tête

Impacts crâniens

Les impacts crâniens peuvent être graves même si les symptômes ne sont pas immédiatement visibles. Il est donc primordiale de faire preuve de vigilance pour identifier la présence d’un traumatisme et effectuer les premiers soins nécessaires le plus rapidement possible.
 

SIGNES À SURVEILLER

Perte de conscience (même brève)
Nausées ou vomissements
Maux de tête sévères
Étourdissements ou confusion
Vision trouble
Écoulement de liquide clair des oreilles ou du nez

ACTIONS À ENTREPRENDRE

Ne pas laisser la victime seule.
Ne pas lui permettre de reprendre immédiatement ses activités.
Appeler les secours si l’un des symptômes mentionnés apparaît.

 

Protocole d’intervention

1) IMMOBILISER LA VICTIME

Sauf en cas de danger immédiat, éviter de déplacer la victime pour prévenir d’éventuelles blessures supplémentaires.

 

2) SOUTENIR LA TÊTE

Maintenir la tête et le cou de la victime alignés avec le corps.

Utiliser ses mains pour soutenir sa tête si aucun équipement spécialisé n’est disponible.

3) SURVEILLER SON ÉTAT

Rester avec la victime et la rassurer jusqu’à l’arrivée des secours.

Rester à l’affût de tout changement dans son état.
 

4) INFORMER LES SECOURS

Dès leur arrivée, renseigner les secouristes sur l’état de la victime et les mesures prises pour l’aider.


 

Conclusion

Il est primordial de savoir comment réagir face à une situation d’urgence, même lorsque celle-ci semble initialement mineure. L’histoire d’Élodie nous rappelle l’importance de rester calme et d’être prêt à intervenir lorsque quelqu’un est blessé. En suivant les protocoles de premiers secours et en étant conscients des signes de blessures graves tels que les impacts crâniens, nous pouvons tous jouer un rôle crucial dans la sécurité et le bien-être des autres. En gardant à l’esprit les conseils et les rappels présentés dans cet article, nous sommes mieux équipés pour faire face aux situations d’urgence et pour offrir une assistance efficace à ceux qui en ont besoin.

 

Rédigé par Alexandre Grenier, Fondateur de l’Académie Saint-Bernard

Illustré et mis en page par Émilie Bedard, responsable des communications

1